Les top 5 et les clones, l'histoire de nos pedigrees.

  (par Ulrika Olsson, chatterie S*Ylletrollets, Suède)

Nous pensons qu'il est important pour l'avenir du Maine coon de travailler à maintenir et améliorer sa base génétique , pour éviter les problèmes liés à une trop forte consanguinité. Beaucoup de chats du Maine sont à l'origine de la race du Maine coon, et il y a beaucoup de lignées « de fondation » (c'est-à-dire dont on connaît le chat fondateur), mais à cause de la compétition pour obtenir les plus beaux chats sur plusieurs générations, certaines lignées ont été trop utilisées, et d'autres ont presque disparu. Aujourd'hui environ 70% du pool génétique global du Maine Coon provient de seulement 5 chats fondateurs  ! Il est évident que cette situation est désastreuse. Nous essayons donc de réduire dans nos pedigrees non seulement le pourcentage des deux chats de fondation les plus courants, mais aussi les autres. Nous y parvenons en travaillant avec ce qui reste des lignées les plus anciennes, et en introduisant des lignées nouvelles fondées aux USA , dans le Maine.

Les 5 chats à l'origine de nos Maine Coons d'aujourd'hui ont vécu dans les années 1960 et 1970 et sont :

  •   Andy katt of Heidi ho , mâle (constitue environ 20% du pool génétique d'aujourd'hui)

  •   Bridget Katt of Heidi Ho , femelle (20% du pool génétique d'aujourd'hui)
  •   Dauphin de France of   Tati-Tan , mâle, (15% du pool génétique d'aujourd'hui)
  •   Tatiana of Tati-Tan , femelle (8% du pool génétique d'aujourd'hui)
  •   Smokie Joe of Whittemore , mâle, (7% du pool génétique d'aujourd'hui )

  Ces 5 chats sont couramment appelés les «  top 5  ». Le calcul de leur pourcentage dans un pedigree est un des outils utilisés pour évaluer l'intérêt d'un pedigree du point de vue de la diversité génétique.

Nous calculons aussi, dans un pedigree, le pourcentage des «  clones  ». Les chatons de Heidi Ho Sonkey Bill et Tanstaafl Polly Adeline of Heidi Ho sont nés dans les années 1979-1982. Ils étaient tous tellement semblables, qu'un juge s'en est étonné et a demandé comment l'éleveur faisait pour obtenir une telle similitude : « est-ce que vous les clonez ? » a-t'elle demandé. Et depuis, ces frères et soeurs sont surnommés « les clones » par les éleveurs de Maine Coons. Ces clones ont eu beaucoup de succès dans les shows, et la plupart des éleveurs ont voulu un ou deux de ces clones pour améliorer leurs lignées. Puis beaucoup d'entre eux ont fait des croisements consanguins à partir de ces clones et de leurs descendants pour obtenir des chats encore plus beaux. Aujourd'hui environ 35% du pool génétique du Maine Coon provient de ces frères et soeurs que nous appelons les clones. Vous pouvez en savoir plus en allant sur le Maine Coon Heritage Site .

Pour calculer les pourcentages des Top 2, Top 5 et Clones dans vos pedigrees, ainsi que le degré de consanguinité, vous avez accès (gratuitement) à la Maine Coon database , base de donnée internationale en ligne, élaborée par Ulrika Olsson . Cette base de donnée vous permet aussi de calculer ces pourcentages pour des "couples" fictifs que vous souhaitez étudier (voir page Eleveurs pour plus de détails)


 

Toute reproduction, même partielle, est interdite. Toute personne ne respectant pas le droit d'auteur ou à l'image s'expose à des poursuites. Copyright Comte des Fées Création 2011.